Evangeline - dessinatrice en bâtiment

"Depuis septembre dernier, je travaille chez un vendeur de véranda. Je dessine les plans des vérandas commandées par les clients. Je réalise un peu les rêves des gens, en somme... Moi aussi, d’ailleurs, je vis un rêve : j’ai enfin un emploi, une vie normale. Et en plus, un travail qui m'intéresse, celui pour lequel je m'étais formée. Mais entre l'époque où j'étais étudiante et aujourd'hui, tout n'a pas toujours été facile.

J'ai eu un premier emploi, mais j'ai aussi connu le chômage, et avec lui le doute, la solitude, les galères et la précarité. Rester dans le coup quand on n'a que le RMI pour vivre, ce n'est pas facile. Sans voiture, par exemple, se rendre à un entretien est déjà tout une aventure ! J'ai été plus d'une fois au bord du découragement. En mars 2007, mon conseiller Pôle emploi m'a orienté vers le PLIE, où j'ai été suivie par ma référente Sarah Stanko. Toujours disponible et à l'écoute, sans aucun jugement, elle m'a toujours encouragée et orientée vers les prestations et formations adéquates à mon profil.

En novembre 2007, ma référente m'a parlé de l'action Parrainage, mise en place par le PLIE, avec le financement du Fonds Social Européen et m'a positionnée dessus.

Grâce à cette action, j'ai eu un coach personnel, durant presque une année et en parallèle de mon accompagnement PLIE. Le parrainage m'a fait rencontrer un cadre chez Adecco, qui a su discerner ce qu'il fallait travailler chez moi pour que j'intéresse un employeur. Elle m'a également aidée à me rebooster, à me découvrir moi-même, à m'améliorer,et c'est ainsi que j'ai fini par décrocher ce job chez Clover.

Je suis vraiment heureuse, mais je pense à tous les autres qui n'ont pas encore trouvé d'emploi. C'est vraiment dur de se sentir exclu, il faut que cela se sache mais des actions spécifiques existent et ça aussi il faut que cela se sache… "